Monday, August 2, 2010

Le cholestérol, sa place dans les maladies cardiovasculaires (III)

En revanche, attention aux produits du commerce enrichis en stérols végétaux. Non seulement ils éliminent un cholestérol innocent, mais en plus, un abus de consommation éliminerait en même temps la vitamine E et la vitamine D, elles-mêmes protectrices des maladies cardiovasculaires.

En regardant bien, toutes ces conclusions alimentaires nous entraînent de façon naturelle vers les régimes de type méditerranéen ou l'alimentation japonaise, tous deux exemples de longévité et de bonne santé. Le paradoxe français face aux maladies cardiovasculaires peut aussi s'expliquer. Nous pouvons également conseiller de regarder les diverses recettes que vous trouverez dans cette rubrique, toutes à influence anti-athérosclérose.

Le taux de cholestérol n'est donc pas un critère d'inquiétude. En revanche la sédentarité, une mauvaise alimentation et le tabagtisme sont un vrai risque pour notre coeur. Donc avant de prendre des médicaments pour faire baisser son cholestérol (ce qui ne servirait à rien), n'oublions pas d'avoir une alimentation saine, de faire un peu de sport, de nous détendre et d'éviter de fumer.

Docteur Michel de Lorgeril, cardiologue, a fait un travail énorme pour nous expliquer le plus clairement possible que le cholestérol n'a pas sa place dans les maladies cardiovasculaires et même dans les décès toute cause confondue. Tout son travail est réuni dans son livre "Dites à votre médecin que le cholestérol est innocent, il vous soignera sans médicament". Et honnêtement, avant de se jeter sur des hypocholestérolémiants, pourquoi ne pas lire un peu ?

Labels:

Le cholestérol, sa place dans les maladies cardiovasculaires (III)

0 Comments

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

<< Home