Sunday, July 20, 2008

Cholestérol, un risque sous estimé (II)

Mieux prendre en charge les malades

Si les patients semblent aussi peu conscients des risques qu’ils encourent, faut-il pour autant leur jeter la pierre ? Des études montrent que des malades cardiaques sortent de l’hôpital sans traitements pour leur cholestérol… Il semble urgent de faire comprendre à chacun, malades et corps médical, que plus le taux de cholestérol est haut, plus le risque d’accident cardiaque est important. Les patients ayant du cholestérol doivent impérativement connaître leur taux, ainsi que la valeur cible qu’ils doivent s’efforcer d’atteindre.

Les médecins ne sont pas démunis devant l’excès de cholestérol. Ils ont depuis plusieurs années à leur disposition des traitements efficaces et en particuliers les statines. Si un médicament ne permet pas d’atteindre l’objectif fixé, il faut en essayer un autre, plus approprié. Mais il faut aussi accompagner le malade, l’inciter à adopter une meilleure hygiène de vie, à surveiller son alimentation, à faire du sport, à suivre impérativement son traitement et à mesurer l’efficacité.

Pour cela, des bilans lipidiques sont indispensables, non seulement dans les mois qui suivent l’instauration du traitement mais également 1 à 2 fois par an pour vérifier le maintien de l'atteinte de l'objectif de LDL-c.

Ne négligez plus votre cholestérol et n’ayez aucune réticence à en parler avec votre médecin. C’est avec lui que vous prendrez soin de votre coeur.

Labels:

Cholestérol, un risque sous estimé (II)

2 Comments